Pyrénées : Brebis tuée par un ours sortant d’hibernation

Classé dans : Nature, News | 1

 ce week-end une brebis en Ariège (Pyrénées), est devenue la première victime 2009 des plantigrades des Pyrénées qui sortent d’hibernation. Une expertise vétérinaire a confirmé la cause de la mort de l’animal lundi 27 avril.

La propriétaire du troupeau,  Ghyslaine Rouzaud, de Luzenac a affirmé qu’il s’agissait de "la première attaque d’un animal cette année" en en précisant que l’ours s’était attaqué ces derniers jours à des ruchers de la région. Les attaques de troupeaux sont généralement plus tôt mais l’hiver ayant été particulièrement rigoureux cette année, les ours des Pyrénées sont donc sortis d’hibernation plus tard que d’habitude. Cette sortie tardive les a rendus "affamés", a pu expliquer l’agricultrice. "Il ne restait pratiquement rien sur la carcasse".
Ghyslaine Rouzaud a désigné "Balou", un ours importé de Slovénie qui hiberne dans cette zone, près d’Orlu, comme le coupable de cette affaire

 

 

Un petit rappel avant que les confédérations paysannes & chasseurs ne hurlent :

Face au danger de disparition de l’ours brun dans les Pyrénées, dernier bastion de l’espèce, l’interdiction de sa chasse est décrétée en 1940. Sous la pression des bergers, les battues sont réhabilitées en 1951. L’indemnisation des dégâts limite en 1957 la chasse dont l’arrêt date de 1958. Il ne sera effectif qu’en 1972.

L’inscription de l’ours brun sur la liste des espèces protégées a lieu en 1979. L’espèce figure sur les arrêtés du 17 avril 1981, du 22 juillet 1993 et du 10 octobre 1996 fixant la liste des mammifères protégés sur l’ensemble du territoire français.

Au niveau international, l’ours brun figure sur :
– la Convention de Berne comme une espèce strictement protégée,
– la Convention de Washington qui l’inclut dans les espèces qui pourraient être menacées d’extinction si le commerce des spécimens n’était pas soumis à une réglementation stricte,
– la Directive Habitats qui l’inclut dans les espèces prioritaires,
– la Catégorie UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature)

Enfin, l’ours brun devrait rentrer dans la liste rouge de l’UICN qui sera publiée en 2010 :

La Liste rouge de l’UICN constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Elle s’appuie sur une série de critères précis pour évaluer le risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces. Ces critères s’appliquent à toutes les espèces et à toutes les parties du monde. Fondée sur une solide base scientifique, la Liste rouge de l’UICN est reconnue comme l’outil de référence le plus fiable sur l’état de la diversité biologique spécifique. Sur la base d’une information précise sur les espèces menacées, le but essentiel de la Liste rouge consiste à mobiliser l’attention du public et des responsables politiques sur l’urgence et l’étendue des problèmes de conservation, ainsi qu’à inciter la communauté internationale à agir en vue de limiter le taux d’extinction des espèces.

Une Réponse

  1. d’ailleurs, depuis la mort de l’ours cannelle, la race pyrééeenne de souche est morte. Quelle tristesse de savoir une espèce éteinte par notre faute!…

Laissez un commentaire